Aderyn Bishop - when everything comes crashing down i hope you're wearing that faint little smile.
Membre
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 10/08/2017
Faceclaim : Katherine Langford.
Fiches : PRESENTATION - LIENS.
Voir le profil de l'utilisateur
Aderyn Bishop - when everything comes crashing down i hope you're wearing that faint little smile. • Sam 12 Aoû - 17:12

Aderyn Imogen Bishop

feat. Katherine Langford


NOM : Elle porte le nom de Bishop, qui est celui de sa mère, son père étant mort bien avant sa naissance. PRÉNOM(S) : Aderyn - Addie ou Derry pour les intimes. Comme il signifie oiseau en gallois, sa mère la surnomme parfois « Little Bird » ou « Birdie ». Elle aime l'idée qu'il puisse symboliser le désir de liberté de ses parents, qui voulaient survoler le monde. Son second prénom est Imogen . ÂGE : 21 ans. SEXE : Féminin. ORIGINES : Américaine. ORIENTATION SEXUELLE : Elle se considère pansexuelle mais n'est sortie jusqu'à présent qu'avec des garçons. OCCUPATION : Étudiante en histoire de l'art & archéologie à l'université de Seagulls Shore, elle a choisi le folklore local en option. Elle a un petit job à temps partiel à côté, comme serveuse dans un bar. GROUPE : Goëlands. Elle aime la ville pour la richesse de son folklore et s'intéresse de très près à tout ce qui peut s'y passer sortant de l'ordinaire, mais elle n'y croit pas forcément. Une part d'elle espère surtout trouver une explication sur ce qui lui est arrivé.

LE PERSONNAGE


BAD CHOICES MAKE GOOD STORIES.


Phoebe Bishop et Noah Jauregui sont tombés fous amoureux l'un de l'autre quand ils étaient ensemble au lycée de Seagulls Shore. Phoebe, jolie blonde hitchcockienne aux lèvres peinturlurées de rouge, dotée d'une forte personnalité et naturellement populaire. Noah, plus introverti, avec un côté mal assuré qui faisait craquer certaines filles. Ils partageaient un désir de liberté et d'aventures, projetant de partir ensemble à la découverte du monde une fois diplômes. Phoebe rêvait de devenir photographe de paysages et trouvait la ville ennuyante, trop limitée pour ses ambitions. Noah, lui, semblait avoir des motivations plus sombres, sous-jacentes. Il éludait toujours le sujet, mais elle sentait qu'il lui cachait des choses. Quelque chose, dans cette ville d'apparence pourtant paisible, l'étouffait et le rendait dingue. Quelque chose qu'il voulait désespérément fuir. Mais il n'en a jamais eu l'opportunité, mort dans un accident de moto à l'âge de 17 ans. Il roulait en pleine nuit dans la montagne, en direction des étendues sauvages, quand quelque chose - probablement un quelconque animal sauvage sortant de la région boisée - l'a forcé à quitter brusquement la route, dans une violente embardée qui l'a projeté au travers du garde-fou, directement dans le vide. Ce qu'il venait faire seul au milieu de nulle part à une heure aussi tardive reste un mystère. Quoi qu'il en soit, son corps disloqué fut retrouvé un peu plus tard au pied des falaises... Laissant derrière lui une petite amie éplorée, enceinte de lui de plusieurs semaines. Mr. et Mrs. Bishop, qui entretenaient des relations houleuses avec leur fille, prirent très mal l'annonce de sa grossesse. Ils tentèrent de la convaincre d'avorter et face à son refus obstiné, la chassèrent de la maison. Danica Jauregui, la mère veuve de Noah, fit de son mieux pour prendre soin de la mère de son petit-enfant les mois qui suivirent ce drame, les deux femmes se serrant les coudes face à leur deuil commun.

Après avoir mit Aderyn au monde, la jeune femme partit s'installer dans un minuscule appartement à New-York, ne supportant plus cette ville chargée de souvenirs douloureux. Elle y resta les premières années d'Aderyn, qui furent très éprouvantes pour la jeune mère célibataire, gagnant à peine de quoi subvenir à leurs besoins en vendant ses photos. Elle finit par être engagée par une agence de voyages et entreprit de sillonner le monde de long en large, comme elle avait prévu de le faire avec Noah. Aderyn grandit sur les routes. Mère et fille exploraient les quatre coins de la carte, traversant des déserts et des océans, gravissant des montagnes et flânant dans des villes aux architectures et influences culturelles variées. Elle ne s'attardaient jamais plus de quelques semaines au même endroit. La fillette apprit très tôt à être discrète et autonome pour ne pas gêner sa mère dans son travail. Elle restait souvent seule dans leur résidence temporaire quand Phoebe devait se rendre dans des lieux plus délicats d'accès pour prendre ses photos, se débrouillant pour la nourriture et le reste. Scolarité et voyages étant peu compatibles, elle suivait les cours par correspondance et jouait avec les enfants des habitants et des voyageurs qu'elle croisait sur son passage. En grandissant, elle commença à fréquenter des garçons, mais elle avait une règle d'or avec sa mère : ne jamais s'attacher. Le secret était de ne pas s'impliquer, juste s'amuser un peu sans jamais regarder en arrière quand le moment viendrait de repartir. Difficile de nouer des liens durables quand votre adresse permanente est une boîte postale au comptoir UPS. Aussi loin qu'elle se souvienne, il n'y avait toujours eu que Phoebe et elle. Ainsi elle traversa sa propre existence sans s'arrêter, passant d'un endroit, d'une amitié, d'une relation à l'autre. C'était la seule vie qu'elle connaissait. Le seul point d'ancrage dans son monde, c'était les visions de Seagulls Shore qui apparaissaient parfois dans ses rêves, alors qu'elle n'y avait jamais mit les pieds depuis sa naissance. Quand elle en parla à Phoebe, cette dernière émit simplement l'hypothèse qu'elle avait dû voir les vieilles photos qu'elle avait prises de la ville, et que son subconscient avait fait le reste. Elle arrêta d'en parler, voyant que ça la mettait mal à l'aise, bien que les rêves continuèrent.

Tout bascula brutalement peu après ses 16 ans.  Elle avait un rencard avec un jeune touriste sur une petite île des Caraïbes. Les habitants fêtaient la toussain ; les rues étaient illuminées de bougies et animées par les vendeurs ambulants. Ils se rendirent sur une place publique où la fête battait son plein, au rythme de la musique et de danses éffrénées autour d'un immense feu de joie. C'est là qu'elle les vit pour la première fois. De grandes silhouettes humanoïdes avec des têtes d'animaux apparurent de l'autre coté du bûcher. Elle reconnut un cerf, un ours, un loup, tous la fixant de leurs yeux vides où se reflétaient les flammes. Puis il y eut les oiseaux. Des centaines d'oiseaux qu'elle était la seule à voir, dégringolant du ciel. Ils s'écrasaient dans le feu, tombaient sur la foule qui les piétinaient, réduisant leurs corps en bouillie et transformant la place en une mer de plumes et de sang. Terrifiée, Aderyn fit la seule chose qu'elle pouvait faire : prendre la fuite. Quand le garçon qui l'accompagnait tenta de la retenir, de la calmer, elle se débattit violemment. D'autres mains l'agrippèrent mais elle continua de griffer, balancer des coups de pieds et hurler jusqu'à ce que quelqu'un finisse par la maîtriser, la ramener et la ligoter à un lit, lui injectant quelque chose qui la plongea dans un profond sommeil sans rêves. A son réveil, elle trouva sa mère en larmes à son chevet, ainsi qu'un docteur. Elle avait, selon les termes de ce dernier, « Décroché de la réalité ». Il ne savait pas ce qui avait pu déclencher cette crise de délire, les analyses n'ayant révélé aucune présence d'hallucinogène dans son sang, mais il lui expliqua qu'il n'était pas rare qu'un déséquilibre chimique génétique commence à se manifester vers la fin de l'adolescence. De retour en Amérique, elle consulta plusieurs psychiatres tout juste capables de lui prescrire des médicaments qui n'avaient manifestement aucun effet. Les visions continuaient de la poursuivre où qu'elle aille. Aderyn garde des souvenirs très vagues de cette période, alors qu'elle était complètement assommée par les neuroleptiques. Phoebe la retrouvait régulièrement prostrée dans un coin, se balançant d'avant en arrière en hurlant ou sanglotant. Elle ne savait plus du tout quoi faire, envisageant même de la faire interner dans un hôpital psychiatrique. Alors, elle se souvint de la femme qui s'était occupée d'elle quand tout le monde l'avait abandonnée, qui avait pleuré avec elle la mort de Noah, et recontacta Danica. Après lui avoir expliqué la situation au téléphone, cette dernière semblait convaincue qu'elle pourrait aider l'adolescente à guérir avec un traitement naturel, arguant que son fils avait souffert de la même chose. Désespérée et en manque d'alternative, Phoebe envoya Aderyn vivre chez sa grand-mère, à Seagulls Shore.

Au début, elle en voulut beaucoup à Phoebe de l'abandonner dans « ce trou paumé » dont elle-même avait voulu s'évader toute sa vie, aux mains d'une « vieille folle hippie ». Elle avait l'impression qu'elle cherchait à se débarasser du fardeau qu'elle représentait désormais, de l'oublier. Mais elle fut rapidement séduite par son nouveau mode de vie et cette ville en bord de mer qui était exactement comme dans ses rêves. Elle n'aurait su dire si c'était à cause d'eux, mais elle avait le sentiment difficilement explicable que c'était là où elle devait être, qu'elle appartenait à cette ville. Elle avait visité des centaines de lieux différents, pourtant Seagulls Shore avait un charme qu'elle n'avait trouvé nulle part ailleurs. Une aura de mystère semblait planer dans l'atmosphère, l'attirant étrangement. Bien que d'une nature très énigmatique, la vieille folle hippie s'avéra être très aimante et parfaitement rationnelle, les soins qu'elle lui prodigua contre toute attente bien plus efficaces que les médicaments. Les hallucinations cessèrent progressivement de se manifester, ce qui fut une immense libération pour la jeune fille. Herboriste de son métier, Danica menait une vie modeste et tranquille dans un petit cottage un peu isolé, dans le nord de la ville. Aderyn adorait sa maison, avec sa façade de pierre où rempait le lierre, son magnifique jardin potager, son mobilier de bois sombre et ses bibelots rustiques. Elle l'aida à cultiver les plantes médicinales qu'elle faisait pousser dans l'arrière cour, ramasser les algues le long de la côte et ceuillir des herbes dans le petit bois. Elle découvrit des plaisirs simples dont elle n'avait même pas idée et se prit de passion pour les légendes locales que sa grand-mère lui racontait. Elle passa de nombreuses heures à la bibliothèque et plus elle en apprenait sur l'histoire de la ville, plus elle était intriguée. Le lycée, une autre nouveauté pour elle, fut une expérience moins agréable. Ses camarades la voyaient comme une bête de foire, la fille victime d'hallucinations qui avait passé une vie nomade et n'avait jamais mit les pieds dans une école auparavant. On lui colla rapidement l'étiquette de « bizarre » - comme si elle était la chose la plus étrange dans cette ville - mais grâce aux enseignements de Phoebe et un caractère bien trempé forgé sur les routes, elle réussit à tenir tête à ses bullies et se constituer un groupe d'amis fidèle, parmi les marginaux. Quand Phoebe revint la chercher, lui annonçant qu'elle avait trouvé un emploi fixe et un appartement à Los Angeles où elles pourraient vivre toutes les deux comme avant, Aderyn choisit de rester à Seagulls Shore. Elle avait adoré parcourir le monde avec sa mère, découvrir d'autres cultures et des paysages époustouflants, mais il lui avait toujours manqué quelque chose. Pour la première fois, elle avait un but dans la vie, de vrais amis qu'elle n'était pas obligée d'abandonner, un endroit qu'elle pouvait qualifier de foyer. Elle était à sa place.


YOU WERE BORN TO BE REAL, NOT TO BE PERFECT.


Vive d'esprit - Extravertie - Sarcastique - Facile à vivre - Gentille - Discrète - Franche - Sincère - Calme - Passionnée - Têtue - Déterminée - Indépendante - Observatrice - Curieuse - Aventureuse - Un peu froide - Sur la défensive

01. Elle s'est totalement remise de ses crises de délires et n'en garde aucune séquelle apparente, à part quelques cauchemars. Même si pour elle, ça lui semblait très réel, elle a finit par accepter le point de vue des médecins, mais une part d'elle espère trouver une autre explication à travers ses recherches sur la ville. Elle a l'intuition que ce qui lui est arrivé a un lien avec les curieux évènements qui s'y déroulent et peut-être même avec la mort de son père. 02. Les rumeurs sur les raisons de sa venue à Seagulls Shore ne l'ont pas épargnée. Au bout de 5 ans ils ont finit par oublier et passer à autre chose mais certains habitants continuent de la voir comme la folle du village, et ne se privent pas de le faire remarquer. La jeune femme a prit l'habitude d'y répondre de manière spirituelle. 03. Sa majorité atteinte, elle s'est trouvé un petit appartement et un job de serveuse dans un bar pour payer ses études. Elle ne voulait pas dépendre plus longtemps de sa mère et sa grand-mère, estimant qu'elle leur a causé déjà bien assez de soucis. 04. Elle n'a jamais connu ses grand-parents maternels, ayant coupé les ponts avec leur brebis galeuse de fille quand celle-ci a quitté sa ville natale. Après s'être installée à Seagulls Shore, Aderyn a apprit qu'ils avaient déménagé depuis longtemps, et n'a pas cherché à les retrouver. S'ils émettaient soudainement le souhait de rencontrer leur petite-fille, elle refuserait de toute façon par considération pour les sentiments de Phoebe.  05. Le coeur brisé par la mort de Noah, cette dernière ne lui a jamais pardonné de l'avoir abandonnée avec un enfant à naître et a essayé à tout prix de protéger sa fille d'une telle expérience. Toute sa vie, Aderyn a subit d'interminables discours moralisateurs sur la sexualité. Adolescente, elle lui a beaucoup reproché de ne pas la laisser faire ses propres erreurs. Avant son arrivée en ville elle n'a connu que de brève liaisons sur place, guère plus qu'une histoire sans lendemain, et cette habitude continue de lui coller à la peau. Elle en vient à se questionner sur sa peur de l'engagement, la paranoïa de sa mère aura sûrement fini par avoir raison d'elle. 06. Elle a toujours été fascinée par les scooters et les motos, mais sa mère ne l'a jamais laissée monter sur un de ces engins à cause de la façon dont son père est mort. Encore aujourd'hui, elle a trop peur de s'y essayer, bien qu'elle ne manque jamais une occasion de lorgner avec envie les motards qui croisent son chemin. 07. Elle n'a jamais passé son permis. Elle n'arrive tout simplement pas à s'imaginer au volant d'une voiture. Elle n'en voit pas vraiment l'utilité non plus, se débrouillant très bien avec les transports en commun et le co-voiturage. 08. Phoebe lui a transmis la passion de la photographie. Du coup elle garde un appareil photo à portée de main dans son sac, prêt à être dégainé à tout moment. Elle ne perd jamais une occasion de mitrailler Seagulls Shore et ses environs proches, dans la principale intention d'illustrer son mémoire universitaire sur l'histoire de la ville. 09. Elle aime tout ce qui est vintage ; gramaphone, vinyles, machine à écrire, vieux papier à lettres, appareils photos antiques, livres anciens reliés de cuir... Elle apprécie beaucoup faire du lèche-vitrine dans les brocantes et les antiquaires mais n'achète généralement rien, ayant appris à ne pas s'encombrer de biens matériels inutiles. 10. Elle garde une vieille photo froissée de Noah dans son portefeuilles, un de ces tirages en noir et blanc délivrés par les cabines de Photomaton. Elle provient d'une série de portraits prise par le couple quand ils avaient 17 ans, et c'est la seule image qu'elle connaissait de son père avant d'emménager chez Danica.

LE MEMBRE
Nina ♦️ Je suis une jeune demoiselle dans la vingtaine ♦️ Je fais des études de biologie ♦️ Je suis rousse (ça semblait important de le préciser) ♦️ J'ai laissé tomber le RP y a un paquet de temps, mais je continuais de traîner sur les top-sites par curiosité et ce petit bijou m'a tapé dans l'oeil, ça m'a donné envie de m'y remettre


Dernière édition par Aderyn Bishop le Sam 12 Aoû - 21:36, édité 5 fois
Membre
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 03/08/2017
Pseudo : Blimey!
Faceclaim : Christina Hendricks
Fiches : who i amwho i love
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Aderyn Bishop - when everything comes crashing down i hope you're wearing that faint little smile. • Sam 12 Aoû - 20:00

Bienvenue Dery !!

Une super baroudeuse, j'adore
Bon courage pour la toute fin de ta fiche !


And all I am is a bird in the storm.
©crack in time
Membre
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 10/08/2017
Faceclaim : Katherine Langford.
Fiches : PRESENTATION - LIENS.
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Aderyn Bishop - when everything comes crashing down i hope you're wearing that faint little smile. • Sam 12 Aoû - 21:30

Merci Mrs. Stevenson
Compte Fondateur
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 28/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Aderyn Bishop - when everything comes crashing down i hope you're wearing that faint little smile. • Dim 13 Aoû - 1:19

Validation

Ta fiche est validée, tu peux dès à présent recenser ton avatar, faire ta fiche de liens, et même le journal intime de ton personnage si l'envie te prend. N'hésite pas non plus à faire un petit tour dans les Suggestions pour nous aider à améliorer le forum, toutes les idées sont les bienvenues.

Amuse-toi bien !  
Contenu sponsorisé
Re: Aderyn Bishop - when everything comes crashing down i hope you're wearing that faint little smile. •

Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
Sauter vers: