Jefferson Crawl
Membre
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 17/08/2017
Faceclaim : Ryan Reynolds
Fiches :
Présentation
Liens
Voir le profil de l'utilisateur
Jefferson Crawl • Ven 18 Aoû - 0:38

Jefferson Crawl

feat. Ryan Reynolds


NOM : Crawl PRÉNOM(S) : Jefferson ÂGE : 36 ans SEXE : Masculin ORIGINES : Américaine ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro OCCUPATION : Policier GROUPE : Cormorans


LE PERSONNAGE
Originaire de Greenville dans le Maine, au départ Jefferson donnait raison aux stéréotypes du bon citoyen américain. Il menait une vie heureuse en servant son pays après avoir endossé assez tôt l'uniforme de police de sa ville. A 28 ans, il a demandé à la jeune Kelly de devenir sa fiancée, ce qu'elle a accepté, et quelques mois plus tard, ils ont adopté un chien (synonyme d'un avenir radieux à ce qu'on dit). Rien ne pouvait alors prédire que la vie de Jefferson allait partir en couilles en quelques minutes seulement.

"Le tueur du lac a encore frappé" qu'on pouvait lire dans la presse locale. Les gens de la ville commençaient à s'affoler parce qu'un psychopathe avait décidé de s'amuser à noyer aléatoirement les jeunes filles qui croisaient son chemin dans le lac du coin. La police a aussi commencé à s'impatienter, parce que l'enquête piétinait, et que le shérif craignait de bientôt voir les fédéraux débarquer. Le shérif, Jefferson le connaissait bien, parce que c'était le meilleur ami de son père. A chaque fois qu'il venait dîner chez ses parents avec Kelly, le vieux chef était là à raconter combien cette histoire le turlupinait. A l'époque, Jefferson s'en foutait un peu. Il était trop occupé à voir son petit chiot grandir et à filer le parfait amour avec la belle Kelly.

Mais un soir, alors qu'il patrouillait avec son partenaire, ils ont reçu un appel du central : une jeune fille était en détresse. Elle parlait du psychopathe (le fameux) et affirmait qu'il était à ses trousses. Les deux policiers ont alors foncé en sachant que les renforts ne tarderaient pas. Par miracle, ils ont retrouvé la fille à temps, alors que le fou la traînait vers sa voiture. Jefferson s'est précipité sur elle pour s'assurer qu'elle allait bien, alors que Billy s'est senti pousser des ailes : il s'est lancé à la poursuite du tueur en le voyant prendre la fuite. Il n'a suffit que de quelques minutes d'inattention à Jeff' pour perdre Billy, lancé dans sa course folle après le tueur. Les petites rues ont rapidement eu l'air d'un labyrinthe, et Jefferson n'a retrouvé son collègue que deux jours plus tard. On a tenté de le retenir pour l'empêcher de voir le noyé, mais désormais il n'oubliera jamais le cadavre déformé, tout gonflé et humide, de Billy.

Il ne s'est jamais vraiment pardonné ces quelques minutes d'inattention envers son collègue le plus cher. La culpabilité lui a imposé de très nombreux cauchemars, au point qu'il en est presque devenu fou. On l'a remercié de son travail, pour lui laisser le temps de se remettre, mais c'est devenu pire quand Jefferson tournait dans la maison sans rien faire de ses journées. Un jour, Kelly en a eu marre, et sans avoir pris la peine de lui accorder tout à fait sa main, elle a claqué la porte en laissant sa bague et son chien derrière elle.

Elle a eu raison cela dit. Parce que Jefferson était devenu impatient et méchant avec tout ceux qui lui montraient un semblant de compassion. Il ne supportait plus de voir la pitié dans les yeux de ses proches. Il se sentait toujours plus coupable dans ces moments. Il n'y en avait qu'une qui lui en voulait vraiment comme il s'en voulait lui, c'était la femme de Billy. Combien il aurait aimé qu'elle lui pardonne de ne pas avoir veillé sur lui comme promis ! Mais elle ne l'a jamais fait.

Un jour il a eu un déclic. Le vieux shérif qui le connaissait bien est venu lui parler. Il lui a promis qu'il pourrait reprendre du service s'il acceptait de suivre une thérapie. Il n'a pas fallu bien longtemps à Jefferson pour accepter (en plus la psy était canon).

La psy d'ailleurs, il en est tombé amoureux. Ou du moins c'est ce qu'il aimait se dire. Il la voyait assez souvent il faut dire, et elle lui faisait parfois dire des choses qu'il n'avait jamais confié à personne d'autre. Il se sentait plus proche d'elle que de n'importe qui. Finalement il a fini par lui faire confiance, et par accepter le traitement qu'elle lui a proposé. Jusque là, il avait toujours refusé de prendre des cachets, parce qu'il trouvait que ça le faisait passer pour un attardé.

Ça lui a bien servi n'empêche. Il s'est senti mieux, stabilisé, même s'il restait morose. Un jour sa psy lui a conseillé de quitter la ville pour recommencer une nouvelle vie, et en finir avec celle qui avait été détruite à Greenville. Jefferson a été surpris par cette proposition, parce qu'il n'avait aucune envie de partir. Il s'était mis à apprécier à nouveau la petite routine dans laquelle il s'était installé. Ses soirées solitaires avec son chien, ses rondes tranquilles avec son nouveau partenaire (un roux), et ses rendez-vous amoureux avec la psy suffisaient à son bonheur.

C'est quand celle-ci lui a annoncé qu'elle partait en congé maternité et que Jefferson allait devoir prendre rendez-vous avec une remplaçante "très gentille" qu'il a eu un nouveau déclic : sa psy n'était pas amoureuse de lui, et donc rien ne le retenait dans cette ville de malheur. Le soir même, il a appelé le shérif pour annoncer qu'il faisait ses valises. Il a pris ses affaires, son chien et ses cachets, et il a conduit tout droit jusqu'à Seagulls Shore (un drôle de nom). Son vieil ami policier lui a assuré qu'il connaissait quelqu'un dans le service de police là-bas, et qu'il serait bien reçu pour s'y intégrer facilement.

Il est arrivé il y a désormais presque un an. Jefferson vit dans une nouvelle petite routine, et tant que tout roule comme il en a l'habitude, on ne se doute pas de l'instabilité qu'il cache derrière son sourire. Parfois il pleure des nuits entières, mais il se garde bien d'en parler à qui que ce soit, parce qu'il est bien décidé à en finir avec l'anéantissement qui lui a pesé sur les épaules pendant presque 2 ans après la mort de Billy. Et puis il ne veut surtout pas perdre son travail. Veillez à la sécurité de ses concitoyens, c'est tout ce qui le préserve de la dépression désormais.

Il passe le plus clair de son temps libre à promener son chien, et fait tous les efforts du monde pour mener la vie la plus banale possible. De fait, admettre l'existence de phénomènes paranormaux au sein de cette petite ville tranquille où il s'est reconstruit est inenvisageable pour Jefferson. Non, ces incidents ont forcément une explication rationnelle qu'il s'entêtera à vous expliquer avec un sourire confiant.


LE MEMBRE
Moi je rentrais du travail un peu plus tard que prévu, alors je n'ai pas eu la foi de faire autre chose que de me commander des sushis et de traîner sur mon ordi. Ce fut une idée brillante, parce qu'en traînant sur prd par simple curiosité, je suis tombée sur cette petite merveille de songofseagulls. Maintenant je n'ai qu'une hâte, c'est de découvrir tous les secrets qui se cachent derrière ce contexte plus qu'alléchant !
Membre
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 12/08/2017
Pseudo : Wave.
Faceclaim : Sophie Cookson
Fiches : FicheLiensAes
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jefferson Crawl • Ven 18 Aoû - 2:13

bienvenue par ici !
Membre
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 03/08/2017
Pseudo : Blimey!
Faceclaim : Christina Hendricks
Fiches : who i amwho i love
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jefferson Crawl • Ven 18 Aoû - 10:30

Encore bienvenue Jeff !
Je sais pas pourquoi mais en lisant ta fiche j'ai pensé à du Maxime Chattam (un bouquin en particulier sur un psychopathe miséreux) XD

Voilà voilà.


And all I am is a bird in the storm.
©crack in time
Membre
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 14/08/2017
Pseudo : Subanaru
Faceclaim : Kit Harington
Fiches : Présentation - Liens
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jefferson Crawl • Ven 18 Aoû - 12:22

Bienvenue sur le forum



ω Love is poison. A sweet poison, yes, but it will kill you all the same. ― George R.R. Martin
Membre
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 17/08/2017
Faceclaim : Ryan Reynolds
Fiches :
Présentation
Liens
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jefferson Crawl • Ven 18 Aoû - 20:59

Merci à vous trois !
Promis Indiana, Jeff' c'est quelqu'un de bien normalement.
Fondatrice
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 30/07/2017
Pseudo : Monster.
Faceclaim : Marilyn Manson.
Fiches : Présentation & Liens.
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jefferson Crawl • Sam 19 Aoû - 22:07

Notre premier flic.  
Un puppy blblbl.


« and if god exists, he obviously has a
sense of humour or i wouldn't be here. »


Dernière édition par Cain A. Richter le Sam 19 Aoû - 22:07, édité 1 fois
Compte Fondateur
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 28/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jefferson Crawl • Sam 19 Aoû - 22:07

Validation

Ta fiche est validée, tu peux dès à présent recenser ton avatar, faire ta fiche de liens, et même le journal intime de ton personnage si l'envie te prend. N'hésite pas non plus à faire un petit tour dans les Suggestions pour nous aider à améliorer le forum, toutes les idées sont les bienvenues.

Amuse-toi bien !  
Contenu sponsorisé
Re: Jefferson Crawl •

Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
Sauter vers: